Océan indien

2016-2021 : notre bilan

URPS INFIRMIER OCEAN INDIEN 2016-2021 : REUNIR, POUR MIEUX AGIR !

L’URPS Infirmier Océan Indien est présidée depuis avril 2017 par un élu Sniil après dissolution du bureau issu des élections URPS de 2016.

Entre 2017 et 2021, l’URPS Infirmier Océan Indien a :

  • dû faire face à la scission de l’ARS Océan Indien en 2 ARS distinctes au 1er janvier 2020 (ARS La Réunion et ARS Mayotte), ce qui n’a pas toujours été simple à gérer…
  • enregistré la démission de 2 élus Fni, ce qui a engendré un surcroît de travail pour les 8 membres de l’URPS restant : 4 élus Sniil + 3 élus Fni + 1 représentant de Mayotte Idel Sniil désigné par le directeur de l’ARS Océan Indien dès 2016
  • participé à la naissance en août 2018 de Tip@santé, association regroupant les 10 URPS de professionnels de santé de la région.

Ecouter et informer 

Entre 2017 et 2021, l’URPS Infirmier Océan Indien a :

  • organisé les Journées Régionales des Infirmiers Libéraux : crée pour la 1ère fois en 2017, les JRIL sont l’occasion pour les Idels de se retrouver, d’échanger et de s’informer. Divers thèmes ont été abordés : e-santé et coopération interprofessionnelle, environnement et acteurs de l’exercice infirmier libéral… L’édition 2020 a été annulée pour cause de covid-19
  • créé des journées annuelles d’information et d’accueil des nouveaux arrivants en libéral en 2018
  • demandé l’avis des Idels pour peaufiner ses projets. Exemples : enquête Doodle sur le projet d’astreinte de nuit en Ehpad Ouest, avis avant signature sur l’accord cadre Idels-HAD…
  • communiqué très largement en direction des Idels via des 6 newsletters envoyées régulièrement, mais aussi via son site internet, sa page Facebook, des campagnes de e-mailing et des « alertes » sur, par exemple, l’état de la circulation à St Denis.

Défendre et accompagner au quotidien les Idels

L’URPS Infirmier Océan Indien a tout mis en œuvre pour faciliter la vie au quotidien des infirmières et infirmiers libéraux.

  • négociation avec la Mairie de St Denis afin d’obtenir une tolérance au stationnement des véhicules des infirmiers libéraux. Ces derniers doivent, cependant, être dans l’exercice de leurs fonctions et veiller à ce que leur voiture n’entrave pas la circulation et ne constitue pas un danger pour autrui. Une démarche identique a été réalisée, avec succès, auprès de la Préfecture de la Réunion et de Mayotte pour étendre cette disposition à l’ensemble du territoire
  • informations aux Idels en cas de circonstances météo exceptionnelle (alerte pré-cyclonique…), avec apport de consignes précises
  • opposition forte au schéma de zonage infirmier proposé par l’ARS pour l’île de la Réunion : l’URPS Infirmier Océan Indien n’accepte pas que le relief montagneux et l’état du réseau routier n’y soit pas pris en compte, et, surtout, que les centres de santé avec infirmiers salariés ne soient pas inclus dans le zonage.
  • rédaction d’un accord-cadre avec l’ARAR-HAD qui acte d’un juste partage des compétences, respecte la liberté de choix du patient et inscrit les droits et obligations de l’HAD comme de l’Idel
  • mise en place en partenariat avec l’ensemble des URPS de professionnels de santé de KIMESUI, un service mettant à disposition du patient un QR Code unique qui permet de l’identifier. En scannant ce QR Code à l’aide d’une application, chaque professionnel de santé peut alors accéder à la liste des praticiens habituels du patient et obtenir leurs coordonnées
  • organisation de formations : « prévention et détection des patients à risque de cancers cutanés » en collaboration avec RRC OncoRun et l’URPS MK, « entretien motivationnel » dans le cadre de Lib’ sans tabac…

Entre 2017 et 2021, l’URPS Infirmier Océan Indien a pris soin de soutenir et appuyer les Idels dans toutes les circonstances.

Face au problème important de détournement de patientèle et de compérage après hospitalisation des patients, l’URPS Infirmier Océan Indien a :

  • réalisé une affiche rappelant le droit des patients au libre choix de leur praticien : conçue en collaboration avec l’association inter-URPS Tip@santé et l’ensemble des URPS de La Réunion, cette affiche a été diffusée auprès de tous les professionnels de santé libéraux
  • rencontré des cadres du CHU et des différents établissements de santé afin de les sensibiliser sur ce sujet et de leur rappeler la règle du libre choix du patient.

 

 

 

 

 

 

Les difficultés rencontrées par les Idels à Mayotte ont incité l’URPS Infirmier Océan Indien a multiplier les actions :

  • alerte d’Agnès Buzyn, alors Ministre de la Santé, et de son cabinet pendant le voyage de ces derniers en octobre 2017 sur l’île. La conseillère santé de la Ministre a pu constater de visu la situation pendant une tournée infirmière
  • appui aux Idels lors de la grave crise sociale (pénurie de carburant, violences…) avec apport régulier d’informations sur le ravitaillement en carburant, le couvre-feu…
  • rencontre et alerte d’Agnès Girardin, Ministre de Outre-Mer mais aussi du délégué au Ministre de la Santé en mars 2018, en pleine crise sociale.

Enfin, depuis le début de la crise Covid-19, l’URPS Infirmier Océan Indien a tout mis en œuvre pour accompagner les Idels. Parmi les actions réalisées :

  • mise en ligne régulières des préconisations HAS et recommandations de Santé Publique France sur le site et la page FB de l’URPS Infirmier Océan Indien
  • co-rédaction de plusieurs fiches techniques, de protocoles sur le parcours ambulatoire du patient Covid (suspecté ou avéré), de recommandations hygiène-santé pour les soignants à domicile et de fiche de coordination interprofessionnelle sur la prise en charge des patient Covid-19 +
  • formations aux prélèvements RT-PCR gratuites de 3h en collaboration avec Cerballiance, Réunilab, le CHU, CPIAS, URML OI, PTA 974 et Centre de Simulation en santé ; formation aux tests antigéniques
  • visioconférence sur la coordination médecins/Idels sur le suivi à domicile des patients Covid+
  • mise à disposition d’une cellule d’écoute psychologique en collaboration avec la Cellule d’Urgence Médico-Psychologique (CUMP).
  • création d’une plateforme d’aide logistique pour la gestion des dons d’EPI, leur traçabilité et leur redistribution en collaboration avec la Plateforme Territoriale d’Appui 974
  • constitution d’un stock stratégique de masques par l’URPS Infirmier Océan Indien pour mise à disposition des Idels prenant en charge des patients Covid+
  • rédaction dès avril 2020 d’une charte éthique et déontologique Covid-19: réalisée en partenariat avec le CIDOI Réunion Mayotte avec le soutien de l’ARS, cette charte reprend des règles de bonnes pratiques afin d’organiser des tournées dédiées aux patients symptomatiques Covid-19 tout en assurant la continuité des soins, le respect de la déontologie et la sécurité de tous
  • organisation avec l’ARS de bus itinérants de dépistage dans un bus avec chauffeur mis à disposition par le CHU.

Aider les idels à s’intégrer dans l’exercice coordonné

Entre 2017 et 2021, l’URPS Infirmier Océan Indien a encouragé les infirmières et infirmiers libéraux à s’inscrire dans une démarche de coopération pluriprofessionnelle en les incitant à créer ou s’intégrer dans une Communauté Professionnelle Territoriale de Santé ou une équipe de soins primaires.

Ce travail a été réalisé dans le cadre de l’association inter-URPS Tip@sante avec le soutien financier de l’ARS. Au total, 6 projets de CPTS sont prévus sur l’île de la Réunion dont 2 sont portés par des infirmiers libéraux : CPTS Grand-Sud Réunion, consacrée au repérage de la fragilité, et  CPTS Ouest, sur les consultations non-programmées.

L’URPS Infirmier Océan Indien a également soutenu :

  • la création de la PTA 974 (Plateforme Territoriale d’Appui) dont l’objectif est de gérer les cas complexes et de développer des services numériques adaptés
  • la création, en tant que partenaire du GCS TESIS, de LIEN L’APP : il s’agit d’une application mobile de communication et de coordination entre professionnels de santé donnant accès à une messagerie instantanée sécurisée, envoi et réception de documents, annuaire partagé…

Valoriser la profession infirmière libérale

Des expérimentations portées par l’URPS Infirmier Océan Indien ont permis la réalisation exceptionnelle et rémunérée d’actes hors nomenclature par des infirmières et infirmiers libéraux.

Astreintes de nuit en Ehpad

Réalisée dans l’Ouest de l’île de la Réunion, cette expérimentation émane de la volonté de l’ARS et des Ehpad d’organiser une permanence infirmière de nuit mutualisée permettant de sécuriser la prise en charge nocturne des soins non-programmés hors urgences vitales. Ces  astreintes de nuit se réalisent dans 4 Ehpad et sont indemnisées forfaitairement en sus des déplacements. Les 15 Idels qui y participent ont tous suivis au préalable une formation indemnisée.

Maison Verte

Ouverte depuis octobre 2019 et située à proximité des urgences du CHOR de St Paul, la Maison Verte est une maison de soins libérale gérée conjointement par des médecins généralistes et des infirmiers libéraux via la CPTS Ouest. Son rôle est de réaliser des consultations et soins non-programmés sur des patients réorientés depuis les urgences. Les Idels y élaborent des bilans personnalisés, préparent la consultation médicale, coordonnent les parcours de soins, assurent une astreinte téléphonique d’orientation et de coordination, effectuent d’éventuels actes infirmiers et rédigent la synthèse de l’épisode de soins. Tous ces actes font l’objet d’une rémunération dérogatoire. Les patients pris en charge sont, par la suite, ré-adressés vers leur équipe de soins primaires habituelle.

Chirurgie ambulatoire 

La chirurgie ambulatoire a encore du mal à se développer dans la région Océan Indien : à la Réunion et à Mayotte, les taux de chirurgie ambulatoire s’élèvent respectivement à 58,3% et 57,3% contre 59,2% en moyenne nationale sur tout le territoire français (DOM compris). L’objectif national porté par le Ministère de la Santé est de porter le taux de chirurgie ambulatoire à 70%. S’emparant de cet objectif de santé publique, l’URPS Infimier Océan Indien a porté 2 actions importantes :

  • le projet KTADOM, dont le but était de proposer une prise en charge ambulatoire de la chirurgie ligamentaire du genou et de l’épaule dans l’Ouest de l’île de la Réunion. Validé par l’ARS, ce dispositif a permis la prise en charge coordonnée et en pluriprofessionalité de 40 patients grâce un partenariat CHGM, SAMU, URPS Infirmier Océan Indien
  • DIASPAD (Dispositif Infirmier d’Accompagnement et de Suivi Post Ambulatoire a Domicile) : visant la prise en charge sécurisée et coordonnée des patients en ambulatoire, DIASPAD avait pour objectif d’augmenter le nombre de patients éligibles à l’ambulatoire en permettant la prise en charge de patients de J0 à J4 . Mis en place conjointement avec l’URPS Pharmacien pour un test au niveau de 2 établissements de santé de la Réunion, DIASPAD a fait l’objet d’un financement partiel par l’ARS en 2018. Elle a été relancée en 2019 par l’URPS Infirmier Océan Indien sous le nom de REVARUN (« Réseau Établissement Ville d’Accompagnement »).

Gécoplaies

Gécoplaies est un projet pluridisciplinaire de télémédecine permettant une prise en charge coordonnée Idel-médecin des patients porteurs de plaies chroniques. Initiée dès 2014 par l’ancienne équipe de l’URPS Infirmier Océan Indien, cette expérimentation n’a été lancée officiellement qu’en novembre 2018 après une phase de test. Elle permet à tout Idel de faire appel à un infirmier et/ou un médecin experts en plaies et cicatrisation pour la prise en charge de patients à plaies complexes. Gécoplaies s’inscrit dans le cadre de l’article 51 de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2018, permettant la réalisation et la rémunération d’actes dérogatoires à la convention. Après évaluation, et en cas de succès, ce projet Gécoplaies pourrait être étendu à tout le territoire Français.

Positionner l’infirmier libéral comme acteur de prévention

Parmi les actions réalisées par l’URPS Infirmier Océan Indien, on trouve :

  • Lib’ sans tabac : ce dispositif a été co-crée par l’URPS Infirmier Océan Indien au sein de l’association inter-URPS Tip@sante. Son but est de proposer un parcours coordonné au fumeur qui souhaite arrêter de fumer avec prescription de substituts nicotonique et réalisations de bilans motivationnels rémunérés à titre dérogatoire. Pour ce faire, Tip@sante propose des formations à la prescription et à l’accompagnement du sevrage tabagique, fournit des outils et des conseils
  • campagne de vaccination des enfants de 0 à 6 ans à Mayotte : l’URPS Infirmier Océan Indien a soutenu et appuyé cette opération réalisée en mai-juin 2018 via la mise en place de 39 centres de vaccination temporaires
  • sensibilisation et dépistage du diabète et des maladies cardiovasculaires : cette action réalisée par l’URPS Infirmier Océan Indien en partenariat avec la SEE (Santé En Entreprise) et la Maison du Diabète a conduit des Idels volontaires (et rémunérées) à la réalisation de mesures de glycémie, dosages de cholestérol et prise de tension artérielle au sein de plusieurs administrations et collectivités territoriales
  • opération de prévention de la iatrogénie médicamenteuse à Mayotte lors de la semaine de la sécurité des patients : l’URPS Infirmier Océan Indien a participé à la réalisation d’une affiche dans les 3 langues de l’île (mahorais, créole, français) pour inciter au bon suivi des prescriptions.

L’URPS Infirmier Océan Indien a également participé en 2019 à la fondation de l’UCEP 2.0 (Unité régionale de Coordination et d’appui à l’Education thérapeutique des Patient) afin de favoriser le développement de l’ETP à la Réunion et à Mayotte (campagne d’information, promotion de l’offre existante, création d’un annuaire ETP, développement de partenariat hôpital-ville et de l’offre d’ETP en fonction des besoins du territoire…). Un premier programme d’ETP Rundiabète a été réalisé clefs en main et le 18 février s’est déroulé le 1er webinaire gratuit ETP de l’UCEP 2.0 à destination des professionnels de santé libéraux avec plus d’une centaine de participants.

Placer les Idels au cœur du système de santé

 

 

 

 

 

L’URPS Infirmier Océan Indien s’est beaucoup investi dans la réalisation de l’étude «Unono Wa Maore» en partenariat avec Santé Publique France et Ipsos de décembre 2018 à mai 2019. Cette enquête avait pour objectifs de connaître l’état de santé de la population Mahoraise et de décrire les facteurs de risque et les déterminants de santé. « Unono Wa Maore » n’a pu voir le jour que grâce à la participation d’une cinquantaine d’Idels encadrés par 2 infirmières coordonnatrices : tous étaient libéraux tous ont été recrutés par l’URPS Infirmier Océan Indien et tous ont été rémunérés pour ces actes dérogatoires. Le rôle des Idels consista à la réalisation de mesures anthropomorphiques, prises de constantes, prélèvements sanguins veineux et auto-prélèvements urinaires et vaginaux.  Mais malheureusement, un manque de communication de la part de Santé Publique France a rendu difficile le travail des infirmières et infirmiers libéraux. Pour autant, au final, les Idels ont quand même pu s’entretenir avec 4879 personnes, tous âges confondus. Parmi elles, 3055 ont accepté de réaliser un prélèvement sanguin.

Promouvoir la profession infirmière libérale

Afin de montrer l’importance et l’étendue réelle des pratiques infirmières, l’URPS Infirmier Océan Indien a réalisé en 2019 une étude avec Ipsos sur « Les conditions d’exercice des infirmiers à la Réunion et à Mayotte » avec le soutien de l’ARS. Cette enquête a permis de mettre en avant le rôle des infirmiers et leur implication dans la prise en soins des patients y compris dans un contexte difficile (pathologies, conditions de vie), mais aussi d’expliciter et d’illustrer les principales difficultés de la profession sur le territoire. L’ensemble des résultats ont été communiqués à l’ARS La Réunion et relayés par les médias (RTL Réunion, Le Quotidien, Actu Soins, Mayotte 1ère, Réunion 1ère, Clicanoo, le supplément JIR…).

Tout au long de la mandature, l’URPS Infirmier Océan Indien a mis en avant la profession infirmière libérale dans les médias. Parmi les très nombreux sujets abordés, on peut citer, par exemple, dans les derniers mois :

Mais aussi…

  • le rôle des Idels dans la gestion de crise Covid (émission Réunion 1ère de Claude Montanet du 10 sept 2020, du 2 sept 2020)
  • l’approvisionnement en masques (Quotidien de l’Ile de la Réunion, 2 sept 2020)
  • les tests Covid (Réunion 1ère, 3 et 9 sept 2020)

Vos candidats

ANNE-LAURE ALBISETTI

Ravine des Cabris

  • Infirmière libérale depuis 12 ans (1 an en métropole et 11 ans à la Réunion)
  • cabinet avec 1 associée en zone urbaine ; patientèle vieillissante, souvent précaire avec conditions de vie difficiles et majoritairement atteintes de pathologies chroniques
  • titulaire certificat ETP (40h) mais aussi de formations en informatique
  • formatrice NGAP à l’Infci et intervenante en D.U Soins palliatifs
  • élue à l’Ordre Infirmier depuis 7 ans (CIDOI), et membre de la commission conciliation depuis 5 ans
  • siège en CPD-CPR depuis 5 ans (Présidente CPD-CPR depuis 2 ans)
  • élue URPS Océan Indien 2016-2021
  • pour mieux connaître Anne-Laure en vidéo, c’est ici !

Nicolas BOCQUELET

Bois de Nèfles St Paul

Elise GAGNET

La Rivière

Dominique PAYET-PRIANON

Le Piton St Leu

Florence HOAREAU-CORRE

Ste Marie

Vincent GEORGET

St André

Marie-Aurélie BATAILLE

St Denis

Olivier TECHER

St Pierre

Marie-Brigitte BENARD-HUET

St Joseph

Evelyne PLU

St Philippe

Philippe HAGUET

Le Guillaume

Anne-Catherine DUPONT

Bois de Nèfles St Paul

Notre programme 2021-2027

 

UNE LISTE, UN PROJET… ADAPTE A LA REGION OCEAN INDIEN !

Les candidats de la liste Sniil Océan Indien ont monté un projet totalement adapté à la région Océan Indien, à partir de :

  • leur connaissance du terrain
  • des données de santé de la région que vous trouverez en cliquant sur les documents « Chiffres Clés » ci-dessous.

Sniil Océan Indien, la SEULE liste qui propose un programme adapté à la région pour les élections URPS Infirmier 2021 !