URPS Sniil : défendre les infirmières et infirmiers libéraux, on sait faire !

L’URPS est l’interlocutrice privilégiée de l’ARS et des instances sanitaires régionales : elle est donc bien placée pour veiller sur les intérêts de la profession infirmière libérale. Au sein des URPS Sniil, on le sait… et on ne lâche rien : quitte à s’opposer fermement et à se battre comme ce fut le cas en Corse, dans l’Océan Indien ou en Martinique… ! Coup de projecteur sur les engagements des différentes URPS Sniil dans la défense des infirmières et infirmiers libéraux…

Avec plus de 1165 infirmières et infirmiers libéraux installés sur le territoire, la Corse explose en termes de densité infirmière libérale. Mais apparemment, l’ARS ne voyait pas les choses de la même façon… L’URPS Infirmier Corse a donc engagé une bataille très importante pour que l’arrêté de zonage publié en juin 2020 entérine le classement de toute l’île en zone très dotée ou sur-dotée. La mobilisation de tous les élus URPS fut bien réelle : ils ont même menacé les instances d’une démission collective si le zonage souhaité par l’ensemble des Idels n’était pas mis en place…

Dans l’Océan Indien, la même bataille pour obtenir un zonage infirmier adéquat est toujours en cours ! L’URPS Infirmier est toujours fermement opposée à la proposition d’arrêté de zonage de l’ARS, et réclame que les centres de santé disposant d’infirmiers salariés y soient inclus et que le relief montagneux de l’île soit pris en compte. Affaire à suivre… ! En tout cas, l’URPS Infirmier Océan Indien a déjà montré qu’elle savait être tenace : elle a déjà obtenu une tolérance au stationnement des véhicules des infirmiers libéraux auprès de la Mairie de St Denis, et des Préfectures de la Réunion et de Mayotte…

Les exemples de batailles menées par les URPS Sniil  au nom de la défense des intérêts des infirmières et infirmiers libéraux ne manquent pas. En effet, on peut aussi citer :

  • la proposition puis la rédaction par l’URPS Infirmier Pays de la Loire d’une charte régionale de bonnes pratiques Idels-HAD qui permet d’harmoniser les conventions HAD-Idel de toute la région. Cette charte a été réalisée avec les représentants régionaux de la Fédération Nationale de l’Hospitalisation à Domicile et fut signée par l’ensemble des parties avec le soutien de l’ARS
  • la mise en place d’une convention de collaboration Idels-SSIAD en Normandie suite au travail de l’URPS Infirmier Normandie. Signée par tous les SSIAD et validée par les CPAM et l’ARS, elle pose clairement le principe du libre choix de l’Idel par le patient et affirme le rôle de l’Idel dans la coordination, permettant le paiement de la MCI

Autre bataille menée cette fois par l’URPS Infirmier Martinique : l’obtention d’une détaxe sur le carburant. Depuis décembre 2018, les Idels peuvent donc être remboursés partiellement de la Taxe Spéciale sur les Carburants (TSC), à l’instar des transporteurs routiers, auto-écoles, ambulanciers, taxis collectifs et bus grande ligne.

Gageons que la mandature 2021-2027 donnera également l’occasion aux URPS Infirmiers de monter au créneau pour la défense des Idels. Pas souci : au Sniil, on a déjà démontré qu’on est prêt à le faire… !